Actualité

TUNISIE : 2015 sera une année exceptionnelle !

9 avr. 2015

Catégories : Technique Production

Par L'économiste magrébin et Investir en Tunisie,

"La production d’huile d’olive pour cette année sera exceptionnelle que ce soit au niveau de la quantité,de la qualité ou de l’exportation", a annoncé mardi 7 avril, Saad Seddik, le ministre de l’Agriculture de Tunisie.

« En comparaison à l’année dernière où la production d’huile d’olive a été de 280 mille tonnes, cette saison sera, de loin, meilleure », a-t-il indiqué, dans une déclaration accordée ce mardi 7 avril 2015 à une radio privée.

M. Seddik a ajouté que la semaine dernière, la production d’huile d’olive a déjà atteint 185 mille tonnes soit l’équivalent de 969 millions de dinars. Ce chiffre pourra, selon le ministre, s’accroître par rapport à la saison précédente, enregistrant ainsi une production record.

Selon les statistiques du ministère de l’Agriculture, le pays qui devrait récolter environ 1,4 million de tonnes d’olives produira entre 265 000 et 285 000 tonnes d’huile.

Cette quantité, qui représente une augmentation de 300% par rapport à la production de la saison précédente traduit le progrès enregistré par le pays qui consacre environ 1,8 million d’hectares à la culture des oliviers.

En plus d'avoir une saison exceptionnelle, la Tunisie a pu profiter des intempéries en Europe, qui ont diminué considérablement la récolte de cartains pays comme l'Espagne et l'Italie (et bien sûr la France bien que sur le marché mondial la production française soit insignifiante avec ses 1500 tonnes cette année et dans les meilleures années 6000 tonnes. Un goutte d'huile dans l'océan des 3,5 millions de tonnes produits chaque année dans le Monde.)

Le ministre de l’Agriculture, Saâd Seddik, a annoncé également l'’exportation de 72 mille tonnes d'huile d'olive
depuis début novembre 2014 et jusqu'à ce jour, soit une valeur de 440 millions de dinars.

Selon les sociétés de courtage, la faible récolte en Espagne ne permettra pas à ce pays de répondre à ses besoins et qu'il se tourne déjà vers la Tunisie et la Turquie en particulier pour importer des volumes importants. 


Sources : L'économiste magrebin et  Investir en tunisie


*
*
*
*
Enter the numbers shown on the image
blog comments powered by Disqus