Actualité

L'huile d'olive touchée par l'affaire du bisphénol A ?

22 oct. 2012

Catégories : Santé, Bien-être

Par D. Guillon, Oléologue

L'affaire du bisphénol A (BPA) a tous les attributs d'un scandale sanitaire mondial. Sa toxicité dépend principalement de sa capacité à migrer du plastique vers le corps humain, d’où leur dangerosité lorsqu'il sont en contact avec les aliments.Le bisphénol A (BPA) perturbe gravement le système hormonal et augmente grandement les risques d'une multitude de troubles et de pathologies comme les cancers. La liste des effets secondaires potentiels de l'exposition à de très faibles doses s'allonge rapidement, à mesure que de nouvelles études sont publiées.

Les Sénateurs français viennent de donner, un délai supplémentaire de dix-huit mois aux industriels pour supprimer le bisphénol A (BPA) des contenants alimentaires.

Le 1er juillet 2015, ce perturbateur endocrinien, devra avoir été remplacé par d'autres molécules. 

Le texte va maintenant repartir pour une deuxième lecture à l'Assemblée nationale."La France sera le premier pays au monde à adopter une mesure aussi générale", a souligné le rapporteur du texte, la socialiste Patricia Schillinger. 

La France a déjà, en juillet 2010, suspendu la commercialisation des biberons au BPA, mesure étendue à toute l'Union européenne en janvier 2011.

Certaine marques de luxe bio commencent ainsi à commercialiser leurs produits dans des emballages garantis « sans BPA ». D'autre part, bon nombre d'opérateurs français dans le secteur de l'huile d'olive ont résolu le problème concernant les bouteilles plastiques en utilisant le PET (Polytéréphtalate d'Ethylène) NDLR: Malgré sa dénomination, il n'y a aucune similitude avec le polyéthylène et ne contient aucun phtalate.
Le Challenge des industriels de l'emballage alimentaire est maintenant de mettre rapidement au point des produits de substitution notamment en ce qui concerne les bidons.

 

*
*
*
*
Enter the numbers shown on the image
blog comments powered by Disqus