Actualité

Chaque seconde dix oliviers sont plantés sur la planète

24 avr. 2017

Catégories : Technique Production

Par Olive-info,

Chaque seconde dix oliviers sont plantés sur la planète, c’est ce qu’a révélé l'étude de Juan Vilar, vice-président exécutif de GEA Iberia et expert reconnu internationalement lors d'une conférence à l'Université de Jaen (UJA) et à l’occasion du dernier Mondial de l’huile d’olive la WOOE à Madrid.

Parmi les pays les plus motivés pour planter des oliviers on trouve la Chine  avec une superficie en pleine croissance de 86.000 hectares, dont environ 23 000 sont déjà en production. Selon les informations du journal El País à partir des données du Conseil oléicole international (COI), le gouvernement de Beijing envisage la plantation annuelle de 14.000 hectares, alors que d’autres informations parlent d'un programme de plantation de 59 millions d'oliviers dans la vallée de la rivière Bailong, ce qui équivaut à  la surface de  la province de Jaén.

De son côté, l'Inde n’est pas en reste et, beaucoup plus au sud, l’Australie totalise déjà 35.000 hectares.

Juan Vilar considère que l’oléiculture des pays européens qui représente encore la majeure partie de la production mondiale doit rechercher dès à présent un modèle économique permettant des économies à grande échelle qui contribueraient à améliorer l'efficacité de la culture traditionnelle de l’olivier. Juan Vilar, estime «qu’il n'y a que deux façons d'améliorer le revenu net des oléiculteurs, l’une en réduisant les coûts de production,  l’autre en augmentant la valeur ajoutée et donc les prix ».

Pas très original et facile à dire ! Compliqué à réaliser dans nos pays méditerranéens où l’irrigation ne peut être le modèle dominant par manque d’eau.
Au fond, que l’on soit le plus gros producteur mondial (l’Espagne) ou un minuscule pays producteur comme la France, le problème est le même : comment exister et sauver une oléiculture en mode de culture traditionnelle ?

En France, la première réponse est d’augmenter et sécuriser la production. C’est pour cela qu’Olivier Nasles, oléiculteur et par ailleurs Président de l’interprofession française (Afidol) lance un groupe appelé « Objectif 1000 » (comme objectif 1000 litres par hectares) aidé par un cabinet spécialité espagnol.
--------------
Il y a des oliviers en production dans 57 pays dans le monde dont 95% dans 11 pays seulement.
74,66% sont cultivés en mode traditionnel avec un coût au kilo d’olive de 2 à 2,4€
21,03€ en culture intensive pour un coût au kilo 0,9 à 1,2 €
4,31% en culture super intensive pour un cout au kilo 0,8 à 1 €
---------------
 
culture intensive olivier

*
*
*
*
Enter the numbers shown on the image
blog comments powered by Disqus